L’ORIGINE DE LA RECOMMANDATION

10.000 pas par jour améliorent la santé

Au milieu des années 1960, les Japonais ont développé un podomètre appelé manpo-kei, qui signifie « mesure de 10 000 pas ». 

LA campagne publicitaire de ce gadget a mis l’accent sur les 10 000 pas par jour, un objectif rapidement adopté par la suite par les clubs de marche au Japon et un peu partout dans le monde. « Le slogan était facile à retenir, ce qui a contribué à sa popularité », explique Julie Houle, professeure et chercheure au Département des sciences infirmières à l’Université de Québec à Trois-Rivières (UQTR).

Les concepteurs du manpo-kei n’ont cependant pas choisi le chiffre 10 000 par hasard. Ils se sont basés sur les théories du Dr Yoshiro Hatano selon qui, en marchant 10 000 pas par jour, on pouvait brûler quelques 500 calories quotidiennes, améliorer la santé et, pour certains, perdre du poids.

Vos trucs et astuces pour allier marche et festivités


Objectif réalisable?

Pour accroître la fréquence respiratoire et ressentir des effets bénéfiques sur la santé, il importe que cette marche de 30 minutes — en continu ou par blocs — se fasse idéalement à une vitesse d’au moins 100 pas par minute, considérée comme une intensité moyenne, révèlent deux études de 2008 et 2012 de Catrine Tudor-Locke, ainsi qu’une étude récente de 2017 par les universités du Manitoba et du Nouveau-Brunswick.

Minimum par jour

Il a été établi à 5 000 pas par jour le minimum à marcher pour sortir de la sédentarité. Sous ce seuil, les gens sont plus souvent obèses et souffrent davantage de maladies cardiovasculaires et de diabète de type 2. Catrine Tudor-Locke a donc réalisé une échelle du niveau d’activité selon le nombre de pas marchés dans une journée. Cet index est utilisé par plusieurs organismes à travers le monde, dont l’OMS et l’Institut de recherches cliniques de Montréal.

Articles récents