LES BENEFICES SANTE

10.000 pas par jour améliorent la santé

Des muscles plus costauds

Pour être en forme, un muscle doit travailler. Dans le corps, plus de la moitié des muscles sont conçus pour marcher.

Une pompe plus forte

Marcher, c’est bon pour le cœur. Ca muscle et ça pompe plus fort. Le cœur fait mieux son travail et propulse plus facilement nos 5 à 6 litres de sang dans tout le corps.

Des graisses brûlées

Pas à pas, on utilise les graisses ! Les graisses et les sucres de notre assiettes passent dans le sang et se retrouvent dans la circulation. En bougeant, les muscles travaillent et brûlent les graisses. Elles ne sont plus stockées sous forme de kilos inutiles et de dépôts dans les tuyaux sanguins.

Des tuyaux plus souples

En marchant, le sang circule mieux. Les veines et artères sont plus souples et la pompe fait moins d’efforts pour conduire le sang dans tout le corps.

Le plein d’oxygène

Bouger, c’est faire le plein d’oxygène ! Les poumons travaillent plus et le sang se charge mieux d’oxygène. Le cœur se fatigue moins à pomper et les muscles sont mieux oxygénés.

Mieux dans sa tête

Marcher diminue l’anxiété et le stress. Sur la route, on peut faire de belles rencontres.

*Source brochure 100%antirouille

S’EXPRIMER EN PAS PLUTÔT QU’EN DISTANCE

10.000 pas par jour améliorent la santé

Il est préférable de s’exprimer en pas plutôt qu’en distance, à cause de la diversité des tailles et de la longueur de foulée. Par exemple, une promenade de deux kilomètres ne représente pas la même dépense énergétique pour une personne de petite taille que pour une personne de grande taille. Mais si chacune marche 3 000 pas, elles en retireront des bénéfices similaires, même si la distance parcourue sera différente.

LA  perception d’intensité durant l’effort diffère d’une personne à l’autre. « On évalue de façon plus objective le niveau d’activité physique quand on calcule le nombre de pas », affirme Julie Houle. Dans une étude, la chercheuse a remarqué que, chez les personnes atteintes d’une maladie cardiaque, le nombre de minutes actives d’intensité moyenne à été est surévalué, lorsqu’elles sont compilées sur un questionnaire, plutôt que par un podomètre.

«  Le chiffre de 10 000 s’appuie sur des données scientifiques probantes, validées par plusieurs études ».

« Convient aux adultes de 21 à 60 ans, sans restriction physique. Il n’y pas de limite au nombre de pas.

Plus est mieux ! »

Transposer des activités en nombre de pas.*


Êtes-vous plutôt marcheur sédentaire ou marcheur actif ?


Articles récents