MARCHER POUR LE PLAISIR, POUR SE FAIRE PLAISIR

10.000 pas par jour améliorent la santé

Après quelques kilomètres dans les pattes, l’équipe du défi 10.000 pas a eu envie d’en savoir plus sur la marche et ses vertus. A cette occasion que nous avons rencontré Christine Peters, Kinésithérapeute de formation, qui a accepté de répondre à nos questions.

Marcher pour réveiller son corps et mettre en éveil tous ses sens, c’est vital.”

 

N otre corps est soumis à 4 forces/mouvements : la gravité, l’équilibre, la statique, le bras de levier.

La gravité est la force la plus importante. Et se tenir debout, c’est être en réaction par rapport à cette force. Si l’on regarde les bébés, ils ne se mettent pas debout n’importe comment. Il y a une série d’étapes à franchir, dans un certain ordre, pour avoir la capacité de tenir sur ses deux jambes et de marcher. Debout, notre corps est organisé par rapport à cette verticalité perpendiculaire au sol. Cet axe vertical a deux sens : un vers le centre de la terre et un vers le ciel.

La gravite met donc en jeu un système d’action et de réaction: à la force qui nous attire vers les bas, qui nous courbe et dont nos corps subissent la pression au point de se voûter, nos mêmes corps devraient réagir et au contraire, s’ouvrir et s’étirer vers le haut. Cet instinct de survie naturel, cette fonction autonome « action/réaction » est en train progressivement de se perdre dans nos sociétés modernes où nous ne faisons plus que subir « la pression », d’où pas mal de problème de dos.

TESTER SA POSITION


Peu commun en Europe, avoir un poids sur la tête permet de sentir cet axe vertical, permet au corps de se redresser automatiquement et de se placer dans un alignement naturel. Il s’ouvre à nouveau.

Avec Christine, nous prenons quelques minutes pour observer une image avec 5 femmes indoues portant des paniers remplis de crûches sur leur tête. Leurs corps sont beaux, gracieux. Elles marchent pieds nus, avec un certain rythme entre elles. Elles se tiennent droites, les muscles de leur visage sont détendus. On sent l’harmonie.

EXERCICE PRATIQUE

*image à titre d’exemple pour illustrer le propos

C hristine me propose de marcher avec un coussin de 2,5kg sur la tête et dès les premiers pas, je prends conscience que mon corps se repositionne naturellement presque sans effort. Automatiquement, mon corps doit se réajuster pour réagir à ce poids. Sensation intéressante – prise de conscience des forces en jeu.

S’ENTRETENIR


Si l’on ne bouge pas, on se protège ?

F aux et pire, c’est que c’est juste l’inverse. Tout comme il est important de décrasser le moteur de sa voiture, il est nécessaire de décrasser son corps de ses toxines.

Comment faire pour éliminer les toxines ? Simplement en se mettant en mouvement:  les cellules gonflent, les membranes s’ouvrent,  les échanges sont plus importants et les toxines s’évacuent plus vite.

Comparons le corps à une maison. Une maison s’entretient, se nettoie, s’embellit. Pour le corps, c’est la même chose. Il faut l’entretenir, le huiler. Tout comme on connait toutes les pièces de sa maison, il faut prendre conscience des poutres et colonnes de son dos même si elles sont invisibles ! Un manque de stimulation entraîne une certaine lassitude et  risque de confiner le corps dans un état statique.

Toute cellule doit être en mouvement pour bien vivre.”

C omme il est indispensable d’entretenir une voiture, de lui donner du « bon » carburant, de la faire tourner régulièrement. Pour le corps c’est pareil, il est indispensable de le mettre en mouvement. de lui apporter l’energie nécessaire. A l’heure actuelle, nos muscles sont souvent écrasés sur nos chaises, nos poumons respirent de l’air conditionné, mal aéré, notre nourriture est transformée,  industrialisée. Nos corps ressemble parfois a un véhicule mal entretenus et donc en souffrance. Marcher s’est maintenir notre corps en fonctionnement.